Semaine du 28 novembre

En lieu et place de la discussion de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2022, le Sénat a organisé des débats sur les grandes politiques publiques : jeunesse et enseignement, Outre-Mer, collectivités locales, sécurité et immigration, etc.

Quelle action de la France pour prendre en compte l’enjeu environnemental ?

Robert Poujade, premier titulaire du portefeuille de l’environnement qualifiait son ministère de « ministère de l’impossible ». Or chacun sait que la politique est l’art de rendre possible ce qui est souhaitable. Je suis convaincue que la puissance publique dispose de tous les outils pour infléchir les comportements des citoyens et des acteurs économiques vers une économie plus respectueuse de l’environnement. La prise en compte des enjeux environnementaux n’est pas synonyme de décroissance.

Situation des comptes publics et réforme de l’Etat

Intervention sur la situation des comptes publics du Rapporteur général
Intervention sur la réforme de l’Etat

Dans le département

Le Préfet des Hauts-de-Seine a installé lundi 29 le comité de pilotage des JO 2024. Il s’agit du premier comité de ce genre en Ile-de-France. Le département compte deux sites accueillant des compétitions (Yves du Manoir et la U-Arena) et de nombreux sites d’entrainement. 85 établissements scolaires sont d’ores et déjà labellisés JO 2024. 35 000 spectateurs sont attendus dans le 92 chaque jour de compétition (17 000 pendant les jeux paralympiques). Le comité est appelé à se réunir régulièrement.

En fin d’après-midi vendredi, le Préfet a tenu une visio-conférence sur la COVID. Le taux dans le département est de 331 pour 100 000 habitants, avec un taux de tests élevé qui peut expliquer que le taux soit supérieur aux moyennes nationale et régionale. Ce taux est supérieur à celui de la quatrième vague et approche celui de la troisième vague. Les entrées à l’hôpital augmentent sans qu’il y ait aujourd’hui de tension. Les nouvelles règles applicables en milieu scolaire permettent un meilleur taux d’ouverture des classes et un renforcement du dépistage. 89 % de la population du département a un schéma vaccinal complet, hors dose de rappel. 79% des pharmaciens vaccinent en officine, 25% des médecins généralistes dans leur cabinet. 71 000 doses disponibles pour cette semaine ; 90 000 doses commandées pour la semaine prochaine. Jusqu’à début janvier, les doses reçues vont majoritairement être du Moderna (80%).

Et aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.